Revue de presse culture et développement

Bienvenus à votre revue de presse qui conjugue culture et développement au Burkina.

En Recherche scientifique, le Burkinabè Sodiomon Bienvenu Sirima est désigné scientifique de l’année 2022 par le Centre de recherche sur les réalisations internationales, informe Sidwaya. L’Organisation internationale basée au Canada célèbre le mérite de professionnels de la science, de l’éducation et de l’industrie, précise le quotidien public.

Dr Dr Sodiomon Bienvenu Sirima est diplômé en médecine à l’université Joseph-Ki-Zerbo de Ouagadougou en 1993. Il a été reconnu lauréat de l’année 2022 par le Centre de recherche sur les réalisations internationales (CIRC) dans la catégorie « Médecine et sciences de la santé/ Médecine clinique/ Epidémiologie clinique »

Selon Sidwaya, la candidature de l’actuel directeur général du Groupe de recherche action en santé (GRAS) a été retenue cette année à l’issue d’une sélection « minutieuse » d’experts internationaux et d’un jury qui ont considéré le potentiel et le parcours du candidat ainsi que la valeur scientifique et l’impact de ses activités sur le monde et les hommes, indique le directeur compétition de l’IARC, Dr Michael Finnen.

En la matière, poursuit le journal de tous les Burkinabè, Dr Sirima est un scientifique burkinabè auteur de plus de 200 publications scientifiques validées par des pairs et dont les travaux ont contribué à une meilleure connaissance et une amélioration de la prévention et du traitement du paludisme. Le lauréat a rejoint également l’Académie Africaine des Sciences (AAS), le 17 décembre 2021, en tant que membre.

Au Burkina, le salaire minimum pourrait connaitre une augmentation, informe l’Agence d’information du Burkina (AIB), dans la livraison du lundi 11 juillet 2022. L’agence précise néanmoins que le Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) qui est de 30 684 FCFA ne va pas atteindre les 60 000 FCFA souhaités par des syndicats.

En effet, rapporte l’AIB, le ministre en charge du travail, Bassolma Bazié, a indiqué que de l’Unité d’action syndicale (UAS) a réclamé en août 2021 que le SMIG passe de 30 684 à 60 000FCFA.

« Les échanges ont porté sur la mise en œuvre d’un point de revendication de l’Unité d’action syndicale (UAS) dans son cahier de doléances de 2021 qui porte sur l’augmentation du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) au Burkina Faso », a déclaré le ministre en charge du Travail, Bassolma Bazié qui s’exprimait le lundi 11 juillet à la Primature, à l’issue d’une rencontre de négociation entre le gouvernement et le patronat sur le SMIG.

L’ancien syndicaliste, devenu ministre sous la Transition, de soutenir : « Le patronat a montré une ouverture d’esprit par sa prise de position assez concrète, en estimant qu’en 2008, il y a eu une augmentation salariale qui était de 8%, qui probablement n’a pas été répercutée sur les salaires. En 2012, il y a eu une augmentation de 4% qui n’a pas impacté les salaires ». D’après lui, si ces répercussions venaient à être effectives, le SMIG pourrait atteindre 36 000FCFA.

Du côté du Conseil national du patronat, fait savoir l’AIB, l’on joue la carte de la prudence.

Dans le domaine de l’énergie, le Burkina Faso a inauguré le jeudi 7 juillet 2022 une centrale solaire photovoltaïque à Nagréongo, région du Plateau central, informe Libre info, le quotidien en ligne.

Cette centrale solaire a une capacité de 30 mégawatts. D’une puissance de 30 Mégawatts, la centrale solaire, d’un coût estimé à 24 milliards FCFA va soulager près de 25 000 ménages, précise le journal.

Cette centrale solaire qui s’étale donc sur une superficie de 52 hectares et est constituée de 67 872 panneaux solaires de 445 watts chacun, produira annuellement 50 gigawatts qui seront injectés dans les circuits de distribution de la société nationale burkinabè d’électricité (SONABEL). Lancée officiellement le 9 octobre 2020, elle vient ainsi augmenter l’offre énergétique au Burkina Faso.

Le Burkina veut accélérer l’inclusion financière à travers la finance digitale, informe Burkina 24. Pour cela, les acteurs du domaine étaient en conclave le 5 juillet 2022 à Ouagadougou pour en discuter.  Et c’est le ministre en charge de l’Economie et des Finances, Abel Somé, qui a présidé la rencontre. Tout naturellement elle avait pour vice-présidente le ministre en charge de la Transition digitale, Aminata Zerbo/Sabane.

« Selon le ministre Somé, rapporte Burkina 24, la finance inclusive constitue un puissant outil de lutte contre la pauvreté monétaire dans la mesure où elle permet aux acteurs de la vie économique de contribuer à la création de richesses par un accès aux moyens de productions et aux financements. »

La ministre Aminata Zerbo/Sabane de préciser, selon le Journal : « Le gouvernement fait la révision du cadre règlementaire pour que cette finance digitale puisse être effective et se développer. L’État met des infrastructures dans les zones qui ne sont pas assez rentables pour les opérateurs pour permettre aux populations de ces zones de pouvoir être connectées. Également avec d’autres acteurs, il encourage le développement de cette finance digitale pour qu’elle soit effective »

Pour assurer la sécurité alimentaire, 59 tracteurs agricoles ont été remis aux producteurs de 9 régions du Burkina Faso, indique Faso7. En effet, selon le média en ligne, les Sociétés coopératives d’utilisation de matériels agricoles (SCOOPS-UMA) ont reçu, ce lundi 11 juillet 2022 à Ouagadougou, du matériel agricole moderne de la part du ministère de l’Agriculture, des Ressources animales et halieutiques (MARAH). Il s’agit de 92 tracteurs d’un coût global de 1 385 653 007 FCFA dont 59 sont remis à 9 régions à savoir les régions du Centre, le Centre-Est, le Centre-Nord, le Centre-Ouest, le Centre-Sud, le Plateau Central, le Nord, l’Est et le Sahel.

« Le tracteur est acquis, subventionné à 50%. Après la subvention des 50%, les coopératives qui ont été identifiées payent un acompte qui va de 2 millions à 4 millions en fonction de la puissance du tracteur. Après ce payement, le tracteur est mis à leur disposition et le reste du coût du tracteur subventionné, ils bénéficient de 4 ans pour apurer cela », a expliqué Salif Tentika, Directeur général de la promotion de la mécanisation agricole, dont Faso7 rapporte les propos.

« Nous avons adhéré à cette demande salutaire car elle nous permet de renforcer nos capacités de production et d’offrir les prestations de service agricole à d’autres producteurs non détenteurs de machine agricole. Toute chose qui permet d’améliorer l’accessibilité des producteurs à la mécanisation et réduisant du même coup l’utilisation des outils manuels comme la daba », apprécie Alexie Ouédraogo, représentant des bénéficiaires de tracteurs.

Pour le financement du secteur privé burkinabè, Sidwaya nous apprend que la BAOD dévoile sa nouvelle stratégie au monde des affaires. La Banque Ouest africaine de développement (BOAD), en partenariat avec le Conseil national du patronat burkinabè (CNPB), a organisé un petit-déjeuner d’affaires avec le secteur privé dans ce sens le mercredi 6 juillet 2022, à Ouagadougou. Une rencontre qui s’est tenue sous le thème « Financer le développement des entreprises burkinabè : stratégie de la BOAD ».

Selon la Chef de mission résidente de la BOAD au Burkina Faso, Emilfreda Bianca De Oliveira/Adovelande, rapporte le quotidien public, cette rencontre vise à faire connaitre les opportunités de financement qu’offre son institution et les critères d’éligibilité, mais aussi à recueillir les attentes et préoccupations des entreprises burkinabè.

Les interventions de la BOAD au Burkina Faso se chiffrent à 774 milliards F CFA, soit 11, 2% de l’enveloppe, faisant du pays des hommes intègres le 5e bénéficiaire de cette banque communautaire. Mais selon le journal de tous les Burkinabè, il y a une faible part du secteur privé qui est de 19,8%, (soit 153 milliards F CFA). D’où l’appel du chef du département développement pays de la BOAD, Almamy Mbengue, aux entreprises burkinabè à inverser la tendance.

L’occasion a été pour les chefs d’entreprises burkinabè de poser leurs préoccupations auxquelles la BOAD a donné des éléments de réponse.

(Visited 172 times, 3 visits today)

Des vidéos sur le même sujet

LEAVE YOUR COMMENT

Your email address will not be published.